Emblèmes de la mythologie populaire de l’imaginaire québécois et canadien dans l’oeuvre d’Olivier Choinière

Posted on 5 juillet 2012


Les soeurs Dionne (quintuplés) (Les soeurs Dionne dans l’allégorie de la Caverne)

Les soeurs DionneLes sœurs Dionne sont nées le 28 mai 1934, (les survivantes préfèrent qu’on les appelle les sœurs Dionne au lieu des jumelles Dionne) sont les premiers quintuplés connus à avoir survécu au-delà de la petite enfance. Les sœurs sont nées tout près de Callander, OntarioCanada, dans le village de Corbeil. Elles furent retirées de leur famille, déclarées pupilles de la couronne et placées au centre Quintland où le public pouvait venir les observer deux fois par jour. Le succès fut phénoménal est c’est plus de 3 millions de spectateurs qui défilèrent entre 1934 et 1943. Les fillettes étaient traitées comme des animaux de foire et on leur interdisait tout contact avec l’extérieur. Elles retournèrent dans leur famille en 1943 pour ensuite aller vivre loin des projecteurs au Québec. En 1998, le gouvernement ontarien leur versa une compensation de quatre millions pour les années d’exploitation à Quintland.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter ce dossier des archives de Radio-Canada :

Édouard Carpentier (Édouard ou la trahison mortelle)

Édouard CarpentierGymnaste français d’origine russe et polonaise, Édouard Wiercowicz a fait partie de l’équipe de France pour les olympiques de Londres en 1948. Il se recycle ensuite comme cascadeur puis devient lutteur professionel. Remarqué par le lutteur Yvon Robert en tournée en Europe, il décide venir tenter sa chance à Montréal etchange son nom pour Édouard Carpentier. Il fait sensation avec ses talents d’acrobate et déploient de nombreuses voltiges dont le fameux Flying head Scissors et conquiert les amateurs dès son premier combat au Forum en 1956. Il remporte plusieurs titres de champion du monde et lutte aux États-Unis, au Japon, etc. Il passe ensuite du ring à la télévision où il devient commentateur et traduit plusieurs expressions de la WWF en français. Son style est tout aussi flamboyant comme commentateur que dans l’arène, avec ses expressions colorées qui marqueront la mémoire des amateurs.

Le Bonhomme Carnaval (Autodafé, bûcher historique en cinq actes)

Bonhomme CarnavalLe Bonhomme Carnaval est la mascotte-emblème du Carnaval de Québec. Bonhomme est né en 1954, année décisionnelle de la relance du Carnaval de Québec. Il est nommé représentant de l’événement et participe à son premier vrai carnaval en 1955 (année du premier carnaval sous sa forme actuelle). C’est un ambassadeur de la joie-de-vivre des Québécois et les touristes associent directement son image aux festivités de l’événement. L’identité de ses personnificateurs est jalousement gardée secrète par le Carnaval.

Une vidéo d’images accompagnées de la chanson Salut bonhomme

Radio-Canada présente un reportage sur lui dans ses archives.

Céline Dion (Félicité)

Céline DionÉlevée par une famille modeste dans un petit village de la province du Québec au Canada, Céline Dion a atteint, telle une étoile filante, les sommets les plus convoités par les artistes de la planète. Véritable superstar, Céline a été nommée Meilleure interprète Pop des années 90. Elle a gagné tous les prix imaginables décernés par l’industrie de la musique dans le monde entier : les Grammy Awards aux États-Unis, les Junos et les prix Félix au Canada et un World Music Award reconnaissant son statut d’artiste féminine ayant vendu le plus de disques dans l’histoire de la musique. Le monde entier a vu se métamorphoser Céline Dion la petite adolescente douce dotée d’une voix extraordinaire en Céline, la superstar internationale.

Jocelyne Blouin, (météorologue du Téléjournal de Radio-Canada) (Jocelyne est en dépression)

Jocelyne Blouin source Radio-CanadaJocelyne est une météorologue québécoise diplômée et une présentatrice de météo au Canada. Elle travaille à la Société Radio-Canada de 1978 à 2011 où elle est connue pour ses bulletins télévisuels réguliers.

Comprendre la météo : Profil de Jocelyne Blouin.

Reportage hommage lors de la retraite de Jocelyne Blouin.

Aurore l’enfant martyre (Nom de domaine)

Aurore l'enfant martyreAurore, l’enfant martyre est une pièce de théâtre québécoise créée en 1921 par les comédiens Henri Rollin et Léon Petitjean, et dont le scénario est fondé sur l’histoire de l’affaireAurore Gagnon, un fait divers datant de 1920. Aurore Gagnon est une petite fille morte en février 1920 de sévices reçus par ses parents Télesphore Gagnon et Marie-Anne Houde, dont les procès, au printemps suivant, ont été fortement médiatisés. La pièce obtient un vif succès et est présentée en tournée pendant près de 30 ans. En 1952, un film est réalisé et remporte autant de succès. Cette histoire a continué à captiver le Québec; une nouvelle version a été adapté pour le cinéma récemment.

Extrait du film de 1952

Démétan (Le bain des raines)

DémétanPersonnage d’une série d’animation japonaise pour les enfants, la petite grenouille Démétan a marqué le cœur des jeunes téléspectateurs québécois.

Générique

La poutine (Venise-en-Québec)

poutinePlat typiquement québécois dont plusieurs villes (Drummondville, Princeville, Warwick, etc.) se disputent l’origine, la Poutine est composée de frites, sauce brune et fromage cheddar en grains. On en sert dans les casse-croûte et les services de restauration rapide. Il en existe plusieurs déclinaisons : outre l’originale on compte notamment la frite sauce, la poutine italienne (sauce bolognaise), la poutine au smoked meat et la poutine au foie gras.

Les Québécois apprécient ce plat et sont fiers d’en avoir la paternité. Les saveurs ont conquises le reste des provinces du Canada et semblent s’infiltrer aux États-Unis.

Radio-Canada présente un dossier sur le sujet en 1986.

Le restaurant La Banquise, spécialisé en poutine, raconte l’histoire controversée de ce met sur son site.

Le mini-putt (Venise-en-Québec)

mini golfLe minigolf ou golf miniature ou bien le Mini-putt au Québec est une version miniature du jeu de golf. Tandis que l’organisation sportive internationale, la World Minigolf Sport Federation (WMF) préfère utiliser le terme « minigolf », le public en général attribue d’autres noms selon le pays d’origine : golf miniature, mini-golf, mini-putt, goofy golf, golf extreme, golf d’aventure, putting, etc. Il y a différents types de parcours de minigolf. Aux États-Unis et au Royaume-Uni les parcours de minigolf utilisent typiquement des conceptions semblables comme les greens (zones de putting) de golf, ayant curieusement une forme de zone de putting (fait de feutre plutôt qu’en herbe) et des obstacles faits de pierre et de sable. Beaucoup de parcours de minigolf dans ces pays incluent aussi des obstacles fantaisistes comme des moulins à vent, des dinosaures et à peu près quoi que ce soit d’imaginable, d’où le terme du Royaume-Uni : crazy golf. (Source :Wikipedia)

Un billet Patrick Lagacé du journal La Presse sur le sujet.

Au Québec, c’est l’émission Le défi Mini-putt, diffusé à RDS, qui a fait augmenter la popularité de ce sport dans les années 90. Il existait alors un circuit à travers la province de parcours standardisés et l’on pouvait voir les joueurs se livrer à une chaude lutte. Plusieurs joueurs obtinrent un statut culte chez les amateurs, dont le couple formé par Arthur et Suzanne Buis. La star du spectacle est néanmoins l’annonceur Serge Vleminckx, avec son style coloré et passionné. À la fin de la décennie, une nouvelle compagnie Le Rigolfeur, connaîtra un certain succès en mélangeant farces et attrapes au mini-putt. Toutefois, la pratique de ce sport est en déclin et plusieurs parcours ont dû fermer leurs portes.

L’île du Dr. Moreau (Agromorphobia)

l'ile du Dr MoreauRoman de science-fiction de l’anglais H.G. Wells publié en 1896.  Il raconte l’histoire du Dr. Moreau qui s’adonne à des expériences douteuses dans une île déserte. Par de nombreuses vivisections et greffes, ce scientifique à l’esprit fêlé crée des hybrides animaux/humains monstrueux. Les pauvres créatures doivent survivre dans la nature.  Lorsqu’Edward Prendick est rescapé d’un naufrage et arrive dans l’île, il devient témoin de monde cauchemardesque qui se disloquera rapidement à la mort du Dr. Moreau. Le roman a obtenu un grand succès et a été transposé en de nombreux films.

The Fly (Tsé-tsé, tragédie ubiquiste)

The flyThe Fly (La Mouche) est une histoire courte écrite par George Langelaan et publié dans Playboy en 1957.  Il y raconte l’histoire d’un scientifique qui réussit à inventer une machine qui peut désintégrer et réintégrer la matière. Il l’essaie sur lui-même avec pour résultat désastreux qu’il prend certaines caractéristiques d’une mouche qui s’était infiltrée dans l’appareil en même temps que lui. Désespéré, il tente de retrouver une mouche qui aurait sa tête afin de renverser le processus. Sa femme et son fils tentent de lui porter secours mais sans succès. Devant son échec, il se suicide.

Cette nouvelle a été adaptée au cinéma dans une série de films dès l’année suivante. Le cinéaste David Cronenberg en a refait une adaptation cinématographique en 1986. Howard Shore en a fait un opéra en 2008.

L’homme invisible (Beauté intérieure)

L'homme invisibleL’homme invisible, The invisible man, est un roman de science-fiction de l’auteur anglais H.G.Wells.  Il raconte l’histoire du scientifique Griffin qui, après 15 ans de recherches qui l’ont ruiné, invente une formule qui rend invisible. Il l’essaie sur lui et devient invisible mais il est incapable d’inverser le processus. Suite à sa transformation, il sombrera dans une folie meurtrière.  Le roman connu un grand succès et fut suivi de nombreux adaptation autant à la radio qu’au cinéma et à la télévision.

Rénald Côté (Félicité)

Renald CôtéEn 2003, Rénald Côté est reconnu coupable d’agression sexuelles, d’inceste et de viol sur sa fille Isabelle, lourdement handicapée. Les agressions auraient duré durant plus de 20 ans.  Les accusations portées contre Rénald Côté concernaient des actes commis entre 1984 et 1987 et au printemps 2001. Non seulement a-t-il violé sa fille dès l’âge de quatre ans, mais il s’en est servi pour initier ses deux fils Donald et Serge, qui ont reconnu avoir abusé de leur sœur durant de nombreuses années. Isabelle est décédée en 2002 à l’âge de 22 ans. Cette histoire sordide dont le procès s’est déroulé sur une longue période, a captivé la population québécoise. En 2012, Rénald Côté fait toujours parler de lui : Condamné à 14 ans et cinq mois de prison en février 2003, «le monstre de Magog» a été confié en juin dernier à une maison de transition où il doit respecter des conditions de remise en liberté dans le cadre de sa libération d’office accordée à la moitié de sa peine. Il a échoué dans plusieurs thérapies et nie que les agressions aient eu lieu.

Article de Radio-Canada

Article de TVA

Une émission du Canal D

Posted in: Uncategorized